ATTENTION aux arnaques de commerciaux peu scrupuleux qui cherchent à vous vendre un site clé en main qui ne respecte pas les obligations déontologiques, ou qui vantent à tort les possibles référencements promotionnels permettant de faire apparaître le site dans les top positions des recherches moyennant finance. Ceci peut être considéré comme de la publicité et par conséquent interdit.

Ne signez aucun contrat sans nous en faire part au préalable, contrat dont vous auriez du mal à vous défaire par la suite.

 

Pour éviter tous risques inutiles et dangereux, vous trouverez ci-après la charte internet relative à la création de votre Site Internet.

Un arrêt du Conseil d’Etat est venu apporter certains éclairages sur les informations qui sont susceptibles d’être mentionnées sur les sites internet des professionnels de santé.

Il a ainsi considéré que les informations qu’un professionnel avait publiées sur un site internet en vue de présenter son cabinet mettant en avant son profil personnel, des réalisations opérées sur des patients, les soins qu’il prodigue et les spécialités dont il se recommande excédent de simples informations objectives et constituent une présentation publicitaire du cabinet constitutive d’un manquement aux devoirs déontologiques.

Le Conseil d’Etat a ainsi entendu écarter la mention d’informations non reconnues et non vérifiables. Il a parallèlement apporté une novation en autorisant la mention d’informations médicales à caractère objectif et à finalité scientifique, préventive ou pédagogiques.

Retrouvez la charte :

Charte site internet du CNOMK

 

Il en est de même pour les annonces publiées dans les annuaires à usage du public. Nous vous recommandons la plus grande vigilance quant au démarchage de commerciaux peu scrupuleux.

Les annuaires professionnels recensent des renseignements par catégories professionnelles. De nombreuses pratiques frauduleuses sont apparues autour de ce marché. Face à ces arnaques, les professionnels de tous les secteurs d’activités doivent faire preuve d’une extrême prudence.

Plusieurs techniques sont mises en œuvre. Il est avant tout important de se montrer vigilant en :

  • Identifiant l’émetteur du document. S’il est domicilié́ à l’étranger, il faut redoubler de vigilance ;
  • Se montrant attentif à ce qui ressemble à une « simple » demande de vérification de coordonnées ;
  • Se méfiant des blocs de petites lignes. Le cas échéant, il est nécessaire de le parcourir à la recherche d’un nombre caché, etc. : celui du prix annuel à acquitter ;
  • Vérifiant l’origine de l’offre en la comparant avec l’identité́ et le logo des véritables sites officiels ;
  • Prenant le temps de lire les documents, de comprendre et de réfléchir avant de signer, devant la sollicitation d’une entreprise inconnue ;

En tant que professionnel libéral, vous êtes une cible privilégiée pour ce type d’entreprises mal intentionnées. Le cas échéant, vous pouvez déposer plainte pour escroquerie auprès des services de Police de votre lieu de résidence, ou auprès du procureur de la République. Ne vous laissez pas intimider par les éventuelles relances comminatoires pour le paiement des sommes exigées.

Pour en savoir plus, rendez-vous sur le site de la DGCCRF : http://www.economie.gouv.fr/dgccrf

Ou de la Direccte :

Lire article de la Direccte