Capture d’écran 2020-05-04 à 20.45.13

le 18 avril 2020 – information site du CNOMK

Dans le contexte épidémique, les personnes atteintes de maladies chroniques sont plus à risque d’aggravation et de déstabilisation de leur maladie.

La HAS publie une fiche « réponses rapides » visant à préciser les mesures et précautions essentielles pour le kinésithérapeute auprès des patients à domicile, rédigée avec le Collège de la Masso-Kinésithérapie et l’Ordre.

Ces réponses rapides, élaborées sur la base des connaissances disponibles à la date de leur publication, sont susceptibles d’évoluer en fonction de nouvelles données.

veuillez trouver le lien vers le PDF de ces recommandations HAS-CMK-CNOMK

mesures et précautions essentielles pour le MK aupès des patients à domicile

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°
Capture d’écran 2020-04-15 à 10.57.53

Lors de son allocution lundi 13 avril 2020, le président de la République a rappelé à la Nation que « plus les règles seront respectées plus nous sauverons des vies. »

Les quatre semaines d’efforts de la population auxquelles s’est associée l’immense majorité des kinésithérapeutes libéraux, au nombre de 77 849, commencent à produire des effets positifs. Il est indispensable de poursuivre nos efforts en maintenant les cabinets fermés. En effet une évaluation basse de leur fréquentation justifie leur fermeture afin de protéger plusieurs centaines de milliers de patients et leurs accompagnants en leur évitant les risques de contact/personnes lors des allers et retours entre leurs domiciles respectifs et nos cabinets de soins. Ainsi le kinésithérapeute en fermant son cabinet s’interdit de faire courir un risque injustifié à ses patients.

En fonction de la mise à disposition des équipements de protection individuelle, les prises en charge à domicile des patients vulnérables pour lesquels l’arrêt des soins risquerait d’entrainer une aggravation majeure doivent se poursuivre et s’étendre désormais aux soins post-chirurgicaux notamment en oncologie, traumatologie ou orthopédie, aux patients pour lesquels les décompensations fonctionnelles se sont installées après 4 semaines d’interruption de kinésithérapie, ceux en situation de handicap (consignes professionnels de santé), en hospitalisation à domicile, en EHPAD (après accord du médecin coordonnateur), et en soins palliatifs.

Acteurs de la lutte contre cette crise sanitaire redoutable les kinésithérapeutes libéraux exercent au service du patient et de la santé publique, dans le respect de la vie humaine, et doivent affronter ces enjeux en respectant leurs obligations.

Obligation de soins afin de ne pas abandonner les patients en présence d’un danger public. Cela impose de rester joignable pour les prises en charge à domicile. La clause de conscience ne peut se concevoir en cette période que devant l’impossibilité de se protéger et de protéger ses patients lors de leur prise en charge, notamment faute de protection adaptée.

L’Ordre alerte une fois de plus sur l’insuffisance notoire de moyens mis à disposition des kinésithérapeutes selon la doctrine de la direction générale de la santé qui impose la distribution de 6 masques de protection par professionnel et par semaine (dont 2 FFP2). Heureusement, certaines ARS distribuent au-delà de cette doctrine (50 masques chirurgicaux par semaine par kinésithérapeute pour le Grand Est), ainsi que des Régions et des municipalités.

Obligation de résultat afin de ne pas compromettre la sécurité des personnes prises en charge. Cela signifie fermeture du cabinet, application des gestes barrière et utilisation des équipements de protection individuelle au domicile des patients.

Alors que les kinésithérapeutes libéraux assument sans états d’âmes leurs obligations, l’importante précarité économique de leur activité et la question de leur survie qui en découlent doivent être prises en compte par l’Etat sans délai et au plus juste. C’est en effet au préjudice de leurs propres intérêts que les kinésithérapeutes ont naturellement préféré protéger leurs patients en les soignant à leurs domiciles. Ce choix implique du gouvernement qu’il reconnaisse officiellement un soutien sans réserve en garantissant une indemnisation du préjudice économique réel subi par les kinésithérapeutes libéraux tout au long de cette crise.

L’Ordre plus que jamais mobilisé vous accompagne et met tout en œuvre afin que les kinésithérapeutes puissent traverser cette période le moins difficilement possible.

L’Ordre salue votre engagement au service des patients et vous assure de son soutien le plus total.

arbre decisionnel 14 04 2020

arbre decisionnel 14 04 2020

 

Les recommandations de l’Ordre sont régulièrement mises à jour en fonction de l’évolution de la crise épidémique et des consignes gouvernementales. Les recommandations antérieures ne sont donc plus d’actualité.

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°
Capture d’écran 2020-04-01 à 18.01.53
article CNOMK 01/04 /20

Covid-19 : prolongation de la fermeture des cabinets

Le point épidémiologique réalisé quotidiennement par monsieur Jérôme Salomon, le directeur général de la Santé, indique sur les deux derniers jours que le nombre d’entrées en réanimation est en constante augmentation : + 424 cas (soit +9% entre le 29 et le 30 mars), puis + 458 cas (soit +8% entre le 30 et le 31 mars) portant le total à 5 565 patients en réanimation. Nous sommes ainsi toujours dans la phase ascendante de l’épidémie qui a fait au 31 mars 2020, 3 523 décès.

Au regard de cette évolution dramatique et considérant que seules les mesures de confinement visant à limiter drastiquement pour chaque individu le nombre de contacts/personnes ont un effet pour atténuer la courbe du nombre des malades et celle du nombre de morts et retarder l’apparition du pic épidémique, le Conseil national de l’ordre en appelle plus que jamais au civisme et à la solidarité et recommande aux kinésithérapeutes de garder fermés leurs cabinets jusqu’à nouvel ordre.

La fermeture des cabinets ne signifie pas l’arrêt des soins.

veuillez trouver le lien vers l’article du CNOMK du 1er avril 2020 : prolongation des mesures de fermeture des cabinets – CNOMK

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°
17 mars 2020 à 12h

image articlce cnomk 17 3 20

Extrait article du CNOMK du 17 mars 2020 :
« A la suite des annonces du président de la République, et devant la nécessité absolue de contenir la propagation trop rapide de l’épidémie de Covid-19, le Conseil national de l’ordre en appelle au civisme et à la solidarité et demande aux kinésithérapeutes de fermer leurs cabinets à compter de mardi 17 mars 2020 12 heures.
 
Nous demandons également aux kinésithérapeutes de tout mettre en œuvre pour éviter les hospitalisations des plus fragiles en prenant en charge dans le respect strict des règles d’hygiène et à leur seul domicile, les patients vulnérables pour lesquels l’arrêt des soins risquerait d’entraîner une aggravation majeure, notamment ceux atteints de pathologies chroniques nécessitant de la kinésithérapie de désencombrement (par exemple mucoviscidose, dyskinésies ciliaires primitives, BPCO…) ainsi que les patients polyhandicapés et les personnes âgées dépendantes.
Pour lire la suite de l’article sur la fermeture des cabinets, cliquer sur le lien ci-dessous :
image en tete
Nous en appelons à la responsabilité de chacun pour respecter ces préconisations.
Nous sommes convaincus que les kinésithérapeutes comprendront la nécessité de durcissement des recommandations et qu’ils les appliqueront avec civisme et dans un esprit de solidarité nécessaire.
________________________________________________________________________

MASQUES DE PROTECTION

Pour récupérer des masques vous devez vous présenter dans une pharmacie avec votre carte professionnelle.
Vous pouvez aussi essayer de récupérer quelques masques chez des confrères qui en auraient. Les stocks vont être réapprovisionnés normalement demain mais restent prioritaires à ce jour pour les zones géographiques les plus touchées et les professions les plus exposées (médecins et infirmiers). Dès mercredi ou jeudi les pharmacies seront livrées et en capacité de vous délivrer des masques en quantité suffisante. Soyez juste un peu patients et compréhensifs.

Capture d’écran 2020-03-18 à 17.35.06

Épidémie de Covid-19 : Recommandations destinées aux kinésithérapeutes prenant en charge des patients atteints de mucoviscidose ou autre pathologie pulmonaire chronique 

ACTUALITÉ DES KINÉS. 18.03.2020  (CNOMK à 17H)

Vous prenez en charge un patient atteint de mucoviscidose ou autre pathologie pulmonaire chronique (Dyskinésie ciliaire, dilatations des bronches, insuffisant respiratoire…) pour lesquels la prise en charge en kinésithérapie ou les cures antibiotiques IV restent nécessaires sur cette longue période de confinement.

Concernant les mesures préventives face au COVID-19, voici les recommandations rédigées en concertation avec Centres de Ressources et de Compétences de la Mucoviscidose (CRCM) et le service de pneumologie pédiatrique de CHU de Bordeaux et validées par la cellule Covid du CHU de Bordeaux :

  • Prise en charge impérative à domicile : 3 fois par semaine (au lieu de 5 fois habituellement) ;
  • Lavage scrupuleux des mains au savon ou solution hydroalcoolique ;
  • Surblouse obligatoire, qui reste chez le patient. Si vous n’en avez pas, une grande chemise peut faire l’affaire. Elle sera entretenue par la famille ou le patient ;
  • Port du masque au mieux FFP2 ou chirurgical. Si vous n’en avez pas, protégez-vous le nez et la bouche avec un masque en tissu « fait maison » ;
  • Port de gants si possible jetables (possibilité d’utiliser des gants “relessivales” ex : gants pour la vaisselle) et d’une charlotte ou d’un calot ou d’un chapeau/bonnet si le patient présente un syndrome grippal.

Par ailleurs, compte tenu du contexte actuel, les explorations fonctionnelles respiratoireset les consultations à l’hôpital ne seront maintenues que dans certains cas.

Aussi, pour le suivi de patients équipés d’un spiromètre connecté, il est impératif de contrôler la mesure du souffle très régulièrement (3 fois par semaine).

Il est important de rassurer les parents : aucun enfant n’est mort du coronavirus. A Wuhan, épicentre de l’épidémie, seulement 6 enfants ont été hospitalisés.

Nous attirons votre attention sur le fait que ces recommandations peuvent évoluer dans le temps. Elles sont également applicables pour la prise en charge des personnes âgées de plus de 60 ans (personnes les plus à risque de développer une détresse respiratoire).

Des téléconsultations sont en cours d’organisation pour le suivi de ces patients.

____________________________________________________________________

RESERVE SANITAIRE

Vous avez aussi la possibilité de vous inscrire sur la réserve sanitaire et participer à l’effort collectif des Professionnels de Santé. (Attention, vous devez faire tamponner votre attestation par un médecin préalablement)

17 mars 2020 mise à jour 2 avril 2020
POUR POUVOIR SE DEPLACER
Les professionnels de santé doivent continuer à pouvoir exercer leur activité professionnelle sous certaines conditions d’hygiène et de sécurité notamment pour accéder à leur cabinet, leur lieu d’exercice ou au domicile des patients. Ils doivent avoir en permanence avec eux :
Leur carte professionnelle en format papier ou numérique, ou encore en photo sur leur smartphone :
L’attestation de déplacement dérogatoire est téléchargeable ou peut être rédigée sur papier libre:
 
Pour les salariés, il existe également un justificatif de déplacement professionnel, téléchargeable sur le site du Ministère de l’intérieur :

17 mars 2020
DGS-URGENCE : info. masques
Les modalités de mise à disposition des masques pour les professionnels de santé exerçant dans les zones où le virus circule activement ont été mises en ligne :

17 mars 2020
GUIDE Covid-19 mis à jour et transmis par L’ ARS PACA
Nous vous informons de la parution le 16 mars 2020 du nouveau guide de préparation à la phase épidémique de Covid19 :

13 mars 2020

Covid-19 : mesures à adopter pour les consultations en kinésithérapie

Veuillez trouver dans le lien suivant les recommandations du CNOMK pour l’accueil des patients dans nos cabinets :

13 mars 2020 : mesures et conseils CNOMK à adopter pour les consultations en kinésithérapie


 13 mars 2020
INSCRIPTION DGS urgence
Veuillez trouver le lien vers le site de la DGS Urgence. Nous vous invitons à vous  inscrire à leur lettres de diffusion « DGS-urgent » .
AVIS ET RECOMMANDATIONS
 Nous vous communiquons également le lien pour consulter les avis concernant le Coronavirus et certaines recommandations auxquelles nous allons être confrontées, publiées par SF2H :
Les différents avis sont :
  • Avis masque du 4 mars 2020
Avis Masque SF2H-SPILF 04.03.2020 relatif aux indications du port des masques chirurgicaux et des appareils de protection respiratoire de type FFP2 pour les professionnels de santé.
  • Avis linge au domicile du 7 mars 2020
AVIS SF2H Prise en charge linge et locaux 2019-nCoV (07 02 2020) a été rendu le 8 février, il concerne le domicile de ces patients.
  • Avis prise en charge des cas du 28 janvier 2020
Avis avec des recommandations opérationnelles. L’avis est à lire à ce lien :Avis prise en charge 2019-nCo (28 01 2020). Le strict respect de ces mesures est une condition à la maîtrise de la diffusion de ce nouveau virus émergent
  •  Guide méthodologie COVID-19

 Le 20 février 2020guide_methodologique_covid-19 pour la “Préparation au risque épidémique Covid-19” , guide associant les avis spécifiques formalisés de la SF2H, SPF, HCSP, COREB, CNR, SPILF, SFM, SFMU.

Ce guide est susceptible d’être modifié en fonction de l’état des connaissances et de l’évolution des données épidémiologiques, il est mis en ligne sur le site du Ministère de la santé : https://solidarites-sante.gouv.fr

 26 février 2020
Le CNOMK a publié plusieurs alertes venant préciser l’attitude que les masseurs-kinésithérapeutes doivent adopter dans leur exercice et notamment s’ils reviennent de voyage dans l’une des zones où circule activement le virus. (Chine : Chine continentale, Hong Kong, Macao, Singapour, Corée du Sud, Italie : régions de Lombardie et de Vénétie, Iran) :

http://www.ordremk.fr/actualites/kines/covid-19-questions-frequentes-des-kinesitherapeutes/


27 février 2020

COMMUNICATION ARS PACA : retour réunion 27 février 2020

Vous trouverez en lien ci-dessous le retour de la réunion de l’ARS PACA du 27 février 2020 portant sur le dispositif COVID-19. Il présente entre autre les protocoles pour les établissements de santé et au stade 3 pour les libéraux, les IDE et les Masseurs-kinésithérapeutes.

PLAN D ACTION Ncov DD06


9 et 13 mars 2020

AFFICHE GRAND PUBLIC

Vous trouverez ci-dessous le lien vers les affiches que vous pouvez apposer dans vos salles d’attentes :

AFFICHE MINISTÈRE GRAND PUBLIC – 09 03 20

AFFICHE « Ce qu’il faut savoir » – 13 03 20