Capture d’écran 2020-06-26 à 12.25.04

26 juin 2020

Nouvelles recommandations pour l’utilisation des systèmes de refaichissement par forte chaleur en cette période COVID.

lien vers le document du Ministère – recommandations en matière de protection et de rafraichissement des locaux

HCSP – plan canicule en periode COVID du 6 mai 2020

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

Évolution du Guide de bonnes pratiques en période COVID du CNOMK (du 18 juin)

(plateau technique et balnéothérapie)

18 juin 2020

Nous vous informons que le guide de bonnes pratiques a été mis à jour le 18 juin en fonction de l’évolution de la situation sanitaire et permet un accès plus souple aux plateaux techniques et balnéothérapies (disparition de l’obligation de 4 m2 par patient sur les plateaux techniques et en balnéothérapie).

      • Au regard des mesures liées au déconfinement progressif, l’accès à ce type de plateau technique est désormais possible, en menant une analyse bénéfices/risques pour les patients concernés, et en respectant les mesures de distanciation qui s’imposent compte-tenu notamment de l’activité pratiquée. Ainsi chaque patient doit pouvoir disposer d’une surface de 4 m². Les règles de respect des gestes barrières continuent à s’imposer.

 

      • Au regard des mesures liées au déconfinement progressif, l’accès aux installations de balnéothérapie est possible après accord de l’ARS géographiquement compétente, en menant une analyse bénéfices/risques pour les patients concernés et en respectant les mesures de distanciation qui s’imposent. Ainsi chaque patient doit pouvoir disposer d’une surface de 4 m². Les règles de respect des gestes barrières continuent à s’imposer.

Capture d’écran 2020-06-24 à 07.45.48

 

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

ARS PACA : précisions pour la reprise des activités des bassins thérapeutiques

 

Pour information, les précisions reçues de l’ARS pour la reprise des activités des établissements disposant d’un bassin thérapeutique.

 

Pour les bassins thérapeutiques, il est à noter la nécessité d’avoir une bonne maitrise de la désinfection de l’eau (présence d’une concentration en chlore suffisante) et donc une  surveillance régulière de celle-ci. (Consulter le mail envoyé par le CIRO PACA Corse le lundi 8 juin). Pour ces contrôles veuillez trouver dans le lien suivant la liste des sociétés pouvant les effectuer : Liste des sociétés

De plus ces bassins ne peuvent être utilisés en dehors des préconisations thérapeutiques (pas d’ouverture au public).

Enfin, s’agissant de la question relative à la typologie du traitement de désinfection, l’ARS PACA confirme que seuls les produits chlorés sont autorisés. L’utilisation du brome est interdite pour désinfecter les piscines accueillant du public.

 

Il n’est pas prévu de disposer d’un accord de chaque Délégation Départementale ARS avant réouverture des bassins de balnéothérapie.

Les responsables doivent mettre en œuvre l’ensemble des recommandations sanitaires transmises préalablement à l’ordre régional et relayé aux ordres départementaux (obligations de résultats).

Parallèlement, les DD ARS ont relancé le contrôle sanitaire pour les bassins qui sont de nouveau ouverts.

.

Dans son avis du 24/04/2020, ci-joint, le HCSP préconise la mise en œuvre d’un certain nombre de mesures avant et lors de la réouverture des établissements (notamment le nettoyage et la désinfection des locaux, la vérification du fonctionnement et l’entretien des systèmes de ventilation…).

AVIS HCSP Du 24 avril 2020

Des mesures complémentaires spécifiques sont à mettre en œuvre avant réouverture, elles concernent notamment :
  • La gestion des réseaux d’eau froide et d’eau chaude sanitaire et notamment la prévention du risque légionnelle, conformément aux préconisations de la DGS détaillées dans la fiche ci-jointe.
A ce titre, l’ARS appelle votre attention sur la nécessité de vérifier l’efficacité des mesures mises en œuvre sur le réseau d’eau chaude sanitaire par la réalisation d’une campagne de recherche des légionnelles selon la stratégie d’échantillonnage mise en œuvre habituellement au titre de l’arrêté du 1er février 2010. Les analyses sont réalisées par un laboratoire accrédité pour le paramètre légionnelles selon la méthode NFT 90-431. La liste des laboratoires accrédités pour réaliser les analyses des légionnelles est disponible sur le site du COFRAC :

https://www.cofrac.fr/.

 

La réouverture des établissements ou installations est conditionnée à l’obtention de résultats d’analyses conformes, ainsi que précisé dans la fiche jointe ci-dessous.

 

      Après la réouverture de l’établissement, il est recommandé de vérifier l’absence de légionnelles dans les réseaux d’eau chaude en phase de pleine exploitation des réseaux de façon à s’assurer du bon fonctionnement des installations et de la bonne circulation de l’eau. Les mesures habituelles d’auto-surveillance de la qualité de l’eau et d’entretien sont remises en place et prennent en compte l’état du réseau à la réouverture.

 

FICHE SANITAIRE ARS

 

      • La réouverture à l’initiative des kinésithérapeutes des bassins de balnéothérapie à usage thérapeutique, qui n’entraient pas dans le périmètre des interdictions imposés par les arrêtés ministériels, conformément aux préconisations de la DGS précisées dans la fiche ci-jointe ci-dessus.

 

La conformité de l’eau du bassin, évaluée lors de ces opérations d’auto-surveillance, conditionne la réouverture de l’établissement. En cas de non-conformité, des mesures correctives sont nécessaires afin de rétablir la conformité de l’eau de piscine.
L’accès aux piscines aux personnes présentant des signes respiratoires ou digestifs sera interdit (panneaux informatifs dans à l’entrée des cabinets).

 

Les capacités d’accueil préconisées par le HCSP doivent être respectées.
Nous appelons votre attention sur les mesures spécifiques pour les bassins de type bains à remous et le risque légionellose. Leur ouverture est conditionnée à l’obtention de résultats d’analyses du paramètre legionnella pneumophila conformes.Par ailleurs, concernant les équipements à risque de type brumisation collective et les fontaines décoratives, la remise en route doit être progressive et est à prévoir le plus tardivement possible, après réalisation d’une analyse légionnelle qui devra être conforme à la réglementation. Si les conditions optimales d’entretien et de fonctionnement de ces équipements ne peuvent pas être strictement respectées, elles devront être maintenue arrêtée.

 

L’ensemble de ces mesures sont mises en œuvre dans le respect des mesures de distanciation sociales, des mesures barrières en vigueur, de la limitation du Nombre de personnes en espaces collectifs et des mesures de protection individuelle prévues par les employeurs des personnes intervenant sur les réseaux.

 

        °°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

 


 

Capture d’écran 2020-04-25 à 13.15.21

 

le 29 avril 2020

Chères Consœurs, Chers Confrères,

Le 25 avril dernier, le Conseil National de l’Ordre a émis une recommandation sanitaire visant à vous aider à préparer une réouverture sanitaire progressive de vos cabinets sans indiquer pour autant de date précise mais en laissant chaque région, en fonction de la situation sanitaire locale, en préciser les modalités.
L’ARS PACA a précisé au Président de l’URPS PACA, M. AUTHEMAN que la situation sanitaire de notre région n’était pas un obstacle à la réouverture des cabinets pour les soins non reportables en cette période de confinement, dans le respect des conditions permettant la sécurité des soins pour les patients et pour les professionnels.

Si le virus COVID circule toujours, son évolution est relativement stable à ce jours et les services hospitaliers, qui ont mis en place une réponse adaptée, maitrisent les prises en charge. Attention toutefois, le nombre de patients hospitalisés reste toujours stable, ce qui signifie qu’il y a toujours de nouveaux cas chaque jour, ce qui doit nous faire redoubler de vigilance.

Le confinement de la population reste prévu jusqu’au 11 mai comme l’a confirmé le Premier Ministre ce jour. Les modalités du dé-confinement progressif devraient nous être précisées dans les jours à venir notamment pour les adaptations départementales.

Les recommandations de la DGS prévoient actuellement, la dotation suivante en masques pour les masseurs kinésithérapeutes: « 6 masques par semaine et par professionnel (dont 2 masques aux normes FFP2 maximum par semaine dans le strict respect des indications et selon les disponibilités) pour la réalisation des actes prioritaires et/ou non reportables. » .

C’est en ce sens que le texte initial du CNOMK de samedi a été précisé pour éviter toute interprétation erronée.
« (…) Dès lors que vous disposerez des moyens nécessaires et en fonction de la situation sanitaire de votre lieu d’exercice vous pourrez progressivement reprendre en charge les patients les moins fragiles à votre cabinet, pour les soins urgents essentiels et non reportables. Cette reprise progressive ne doit pas se faire aux dépens de vos patients les plus fragiles qui doivent toujours être pris en charge à leur domicile. De même le télé-soin doit être privilégié dans l’intérêt de tous.
Pour cette reprise d’activité dans les cabinets de kinésithérapie, nos patients seront invités à porter un masque au sein des cabinets et à respecter scrupuleusement les gestes barrières et la distanciation physique en dehors des soins manuels directs avec le kinésithérapeute afin de participer activement à freiner la propagation de l’épidémie et réduire la transmission du virus
Le CNOMK a émis des recommandations dans « le GUIDE DE BONNES PRATIQUES en période de COVID pour une prise en charge du patient en cabinet de ville », dés lors nous vous invitons à en prendre connaissance et à vous organiser, et à commander le matériel nécessaire au bon respect de ces recommandations.

Compte tenu des aides possibles évoquées mais non confirmées à cette heure , nous vous conseillons de bien garder les factures d’achat de ce matériel d’hygiène et de sécurité.

Vous pouvez retrouver ces recommandations sur le site du CNOMK : « GUIDE DE BONNES PRATIQUES en période COVID relatif à la prise en charge du patient en cabinet de ville » du 25 avril 2020 ainsi que les affichettes mises à votre disposition.

Cliquez sur le lien suivant :
Les-recommandations-de-bonnes-pratiques-en-kinésitherapie/ cabinet de ville

Sur le site du CNOMK, vous pourrez télécharger les affiches et ce guide (mis aussi en PJ dans l’article dédié à Gauche de la page d’accueil de notre site) :

      • Affiche extérieure cabinet
      • Affiche salle d’attente cabinet
      • Infographie « Hygiène des mains »
      • Infographie hygiène cabinet
      • Infographie tenue kinésithérapeute
      • Infographie télé-soins

 

Pour répondre à vos questions, sachez que l’URPS MK PACA organise des visioconférences. Stéphanie PALAYER MICHEL, Présidente du CDOMK 84 et membre du bureau de l’URPS MK PACA, mandatée à le représenter dans le Vaucluse, anime ces rendez-vous avec d’autres membres élus du CDOMK 84 et de l’URPS MK PACA. (consulter leur site et leur page Facebook)

En vous remerciant de votre investissement, prenez soin de vous, de vos patients et de vos proches

Bien confraternellement

Pour l’ensemble des élus du CDOMK84
La Présidente
Stéphanie PALAYER MICHEL

Contact par mail : president.cdo84@ordremk.fr